Scooter qui a du mal en côte

Un scooter est un véhicule équipé de deux ou trois roues. Sa mécanique est composée d’un moteur et d’une ligne de transmission incluant le variateur de couple, la courroie, le kit embrayage, le pont et la roue motrice. Chaque élément de ce système contribue à la bonne marche du scooter quelles que soient les conditions, même en côte. Le moteur transforme l’énergie thermique dû à l’explosion du mélange air/essence en mouvement mécanique rotative. La ligne de transmission transforme le mouvement mécanique rotatif en énergie cinétique à vitesses variables. Cette énergie cinétique agira sur le pont à engrenage qui fera tourner la roue motrice à l’arrière du scooter. Il est possible que ce système connaisse des défaillances pour empêcher le scooter de monter correctement en côte.

Les scooters – informations générales

Voici un article qui vous sert de guide et vous aide à mieux choisir votre scooter avant l’achat. Pour cela, on vous donne les détails sur les caractéristiques et les différents types de scooter.

Scooter qui a du mal en côte : nettoyer et régler le carburateur et la bougie

Le premier réflexe, lorsque le scooter a du mal en côte, est de nettoyer le carburateur et la bougie puis de les régler. Avant de démonter le carburateur, il faudra en premier lieu ôter le boîtier du filtre à air. Une fois le carburateur mis à nu, il faudra nettoyer tout le circuit du carburateur en se servant d’une pompe à air à haute pression. Une fois le carburateur lavé, nettoyé puis remonté, il faudra recaler les réglages des vis de ralenti et de la vis de richesse pour obtenir un mélange adéquat de l’air et de l’essence. Rappelons-le, le carburateur se règle avec le filtre à air monté et le moteur chaud. 

L’autre élément à vérifier est la bougie d’allumage. Après l’avoir retiré de la culasse grâce à une clé douille spéciale, nettoyer les électrodes à la brosse métallique. Faites attention à ne pas se faire mal. Surtout, il ne faut jamais démonter une bougie d’allumage lorsque le moteur est chaud à cause de la dilatation subite par la culasse à haute température de fonctionnement. Une fois la bougie nettoyée, remontez-le. Faites attention à respecter le couple de serrage au remontage pour ne pas endommager le filetage de la culasse construite en alliage léger. Néanmoins, une bougie défectueuse est à remplacer.

Le moteur de scooter : ce qu’il faut savoir

Un moteur mal réglé provoque des dysfonctionnements dans le mouvement du scooter. Par exemple, un mélange pauvre en carburant provoquerait une perte de rendement et de puissance sur une côte. Il y aura même risque de surchauffe. Un mélange riche en carburant risque également de compromettre la fiabilité du moteur, car la bougie d’allumage dont l’électrode sera toujours humidifiée par l’essence (et par l’huile s’il s’agit de moteur à deux temps) aura du mal à créer une étincelle. Cela produirait également une difficulté pour le scooter à avancer en côte.

 Le principe est ainsi d’obtenir le bon réglage, le bon taux de mélange air/essence soit environ 15 grammes d’air pour 1 gramme d’essence. Il suffit juste de se fier à la couleur de la bougie pour s’y référer. Une bougie de couleur marron est paramétrée au bon dosage du mélange air/essence. Normalement, un moteur est bien réglé lorsque le moteur ne s’éteint pas brusquement si l’on actionne à fond et brusquement le poignet d’accélérateur.

Scooter qui a du mal en côte: voir la boîte de vitesses

Une boîte de vitesses de scooter bien réglé et bien entretenu se matérialise par des galets de variateur de couple adapté au bon poids. Elle se concrétise aussi par une courroie de bonne qualité et ne présentant aucune usure. Elle se matérialise également par un système d’embrayage qui fait correctement son travail. Et, enfin, elle se caractérise par des pneus bien gonflés aux valeurs prescrites. Autrement dit, installer des galets de variateur de poids plus lourd que ceux recommandé empêchera le scooter de monter correctement en côte. 

Dans ce cas, le scooter aura tendance à prioriser les rapports de vitesses hautes et non le couple de poussées importantes à bas régime. Un kit embrayage usé qui patine risque de casser le surplus de la force cinétique nécessaire pour faire avancer un scooter en côte. Dans la plus pire des cas, le scooter stoppera net. Le remplacement du kit embrayage hors service par une nouvelle pièce résoudra le problème.

Scooter qui a du mal en côte: un mauvais gonflage des roues

Le pont est le dernier élément de la cinétique d’un scooter. Le pont est constitué d’engrenage à bain d’huile. Son axe de transmission est solidaire de la roue motrice arrière. Parfois, une pression anormalement basse de la roue motrice provoque une baisse de la performance du scooter et cela se ressent en côte. Il est par conséquent nécessaire de faire contrôler la pression de la roue pour qu’elle soit conforme aux préconisations du constructeur. Une pression appropriée se situerait entre 2 et 2,5 kilos bar selon la charge utilisée à transporté. 

Il se pourrait aussi que les dimensions de la roue arrière ne soit pas conforme aux caractéristiques du constructeur. Une roue surdimensionnée sollicitera au pont plus de force cinétique pour faire avancer le scooter en côte. Il est ainsi important de s’en tenir aux recommandations reportées sur la fiche technique du scooter pour optimiser son utilisation en côte.

Nos produits recommandés:

Voici quelques modèles de pièces et composants de scooter qui pourraient vous intéresser.

Voir d’autres modèles de pièces de scooter utiles disponibles sur Amazon.