Scooter qui a des ratés

Le scooter thermique est équipé d’un moteur à deux ou à quatre-temps. Ce moteur peut lui-même être à injection indirecte par carburateur ou à injection directe par injecteur. Le raté correspond à un dysfonctionnement du scooter dû à de mauvais paramètres de fonctionnement. Il est matérialisé par un bruit de moteur irréguliers qui le caractérise mais aussi à des à-coups dans l’accélération. Les ratés conduits à une surconsommation de carburant et peuvent entraîner le calage du moteur.

Les scooters – informations générales

Voici un article qui vous sert de guide et vous aide à mieux choisir votre scooter avant l’achat. Pour cela, on vous donne les détails sur les caractéristiques et les différents types de scooter.

Principe de fonctionnement d’un moteur

Le principe de fonctionnement du moteur, quel que soit le type de moteur, est pratiquement la même : de l’air est aspiré par dépression lorsque le piston descend au point mort bas et est injecté dans le moteur. Ce volume d’air est mélangé à l’essence avant leur injection dans le moteur (type carburateur) ou mélangé à l’essence directement dans le moteur par des injecteurs. L’explosion qui en résulte est obtenue grâce à un système d’allumage qui fait actionner une bougie par cylindre. 

Cette bougie est actionnée au moment où le mélange essence-air est compressé à son plus haut niveau lorsque le piston est au point mort haut, la plus haute position du cylindre dans une chambre de combustion. La synchronisation de la période d’inflammation de la bougie par rapport à la position haute du piston et à la fermeture des soupapes si moteur à quatre-temps détermine le calage de l’allumage (à ne pas confondre au calage du moteur qui est l’arrêt soudain du moteur pour cause de panne). 

Scooter qui a des ratés à cause d’ un mélange inadéquat air/essence

Le raté provenant du mélange air/essence est dû à un mauvais taux de mélange. Le taux optimal pour assurer le bon fonctionnement du moteur ou pour éviter un raté est d’environ 15 grammes d’air pour un gramme d’essence. Lorsqu’il y a moins d’air, le mélange s’enrichit en essence et créé des ratés. Lorsqu’il y a plus d’air pour moins d’essence, le mélange s’appauvrit en essence et peut créer des ratés, voire une panne, car il y a risque de surchauffe du moteur. Que ce soit pour un scooter ou pour une moto la résolution du problème est assez similaire.

Il existe deux moyens pour savoir si le mélange air/essence est adéquat :
– Le premier moyen est de mesurer ce mélange grâce à un appareil de mesure qu’on trouve sur le marché. 
– Le second moyen est de se fier à la couleur de l’électrode de la bougie d’allumage. Si la couleur est noire, le mélange est trop riche. Si la couleur est blanche, le mélange est trop pauvre. Si la couleur est marron, la proportion du mélange air/essence est bonne.

Scooter qui a des ratés : Vérifiez le carburateur ou l’injecteur

Dans le cas d’un moteur à injection indirecte, le mélange a eu lieu à l’extérieur du moteur au sein d’un carburateur. Pour agir sur le carburateur pour obtenir un bon mélange, il suffit d’intervenir sur la vis de richesse en le vissant entièrement puis en le dévissant par quart de tour de tournevis pour obtenir le bon ralenti et, par conséquent, le bon mélange.

Dans le cas d’un moteur à injection directe où le mélange a eu lieu dans le cylindre du moteur au temps d’admission, il faudra vérifier l’efficacité du débitmètre qui est un appareil censé régulé le volume d’air. Le débitmètre est placé dans le circuit d’admission d’air après le filtre à air. Il est équipé d’une vanne qui est sensible à la vitesse de l’air (son débit) et qui renvoie l’information sur la densité de l’air au calculateur, l’ordinateur du moteur. Ce dernier jaugera ainsi la quantité d’air nécessaire à mélanger à l’essence dans le moteur. Ainsi, un débitmètre défectueux renverra une fausse information au calculateur et par conséquent, enverra la mauvaise quantité de volume d’air dans le moteur.

Scooter qui a des ratés à cause d’un mauvais calage de l’allumage

Le bon calage de l’allumage résulte ainsi de trois paramètres : l’exactitude des quantités mélangées de l’air à l’essence une fois compressé, la position la plus haute du piston et la qualité de l’étincelle fournie par la bougie. Si l’une de ces deux paramètres est défaillante alors le scooter risque d’avoir des ratés. Pour produire une explosion sans ratage, le piston du moteur doit être à son plus haut niveau, au point mort haut ou PMH. À cette position, les soupapes (si moteur à quatre-temps) doivent être fermées. À cette position également, la bougie doit fournir une étincelle ayant pour but de faire exploser le mélange air/essence compressé. Les soupapes (si moteur à quatre-temps) doivent être fermées. Si l’un de ces paramètres n’est pas respecté, le système produira des ratés.

Scooter qui a des ratés à cause d’une mauvaise qualité de l’allumage

La qualité de fonctionnement de la bougie d’allumage détermine le bon fonctionnement du moteur sans raté mais aussi la puissance de ce moteur. Une bougie mal alimentée en courant électrique à haute tension par la bobine ou par le rotor provoque des ratés. Parfois, une bougie qui produit des étincelles ne respectant pas la synchronisation du calage d’allumage produit aussi de ratés. Dans ce cas, il faudra vérifier tout le circuit électrique du scooter.

Nos produits recommandés:

Voici quelques pièces et composants de scooter qui pourraient vous être utiles.

Voir d’autres modèles de pièces de scooter disponibles sur Amazon.