COMMENT PEINDRE UN MOTEUR DE MOTO ?

Votre moto vous accompagne au quotidien lors de tous vos déplacements sur la route, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse un temps magnifique. Cependant, quelque chose ne vous convient plus…Le moteur de votre moto ne vous plaît plus, la peinture n’est plus très belle et le vernis est en train de partir. Les moteurs des motos japonaises, à partir des années 1975, sont généralement peints en noir ou en gris. Il en est de même pour les moteurs de motos européennes à partir des années 1995 en fonction des marques. Il est tout à fait possible de restaurer votre moteur de moto en Alu ou en alliage, afin qu’il retrouve sa couleur d’antan !

Pour repeindre votre moteur, suivez nos conseils et en quelques étapes simples, vous retrouverez votre moto telle qu’elle était au premier jour ! Une bonne peinture, du bon matériel, un endroit adapté et c’est l’assurance d’un moteur comme neuf !

Quel type de peinture utiliser pour peindre le moteur de sa moto ?

Certaines pièces d’une moto sont soumises à des températures particulièrement élevées. Le moteur en fait bien évidemment partie. Il ne peut donc pas être peint avec une peinture pour carrosserie classique. Il est nécessaire d’utiliser une peinture haute température pour une tenue longue durée.

Une peinture haute température en bombe supporte des températures allant jusqu’à 800°C. Il faut faire bien attention à l’utiliser sur une surface nettoyée. Les peintures proposées dans le commerce sont souvent rouges, noires ou grises. Les peintures ont généralement un aspect mat mais il est possible d’appliquer un vernis haute température pour les rendre brillantes. La peinture va pouvoir être appliquée le plus souvent en deux couches, soit directement sur le métal, soit au-dessus d’une peinture détériorée.

Pour un travail optimal et de qualité supérieure, vous pouvez également faire appel à un peintre carrossier professionnel. Une fois le moteur démonté, le peintre pourra appliquer une peinture haute température grâce à un pistolet adapté. Celle-ci pourra ensuite tenir jusqu’à des températures extrêmement élevées, après que la peinture du moteur aura cuit par des démarrages successifs du véhicule. Bien évidemment, faire appel à un professionnel vous coûtera plus cher que de peindre vous-même le moteur de votre moto. Cependant, si le budget est plus élevé que pour une peinture en aérosol, cela permettra très probablement que cela tienne plus longtemps sur la durée.

Quelles sont les étapes pour peindre le moteur de sa moto ?

Etape 1 : démonter le moteur avec délicatesse

Démontez proprement le moteur de votre moto : en effet il n’est pas du tout pratique de peindre le moteur directement sur le véhicule. Placez ensuite le moteur sur un support fixe afin de pouvoir le peindre tranquillement.

Etape 2 : préparer le moteur

Il est important de bien boucher tous les trous du moteur. Tout ce qui pourra empêcher les micros-déchets de sortir peut être utilisé comme des bouchons en liège ou des chiffons. Utilisez ensuite un décapant à peinture que vous pourrez trouver dans n’importe quel magasin de bricolage. Il ne faut pas hésiter à mettre une couche épaisse de produit et à renouveler plusieurs fois l’opération. Pour une plus grande efficacité, il est même possible d’imbiber des chiffons et de les laisser reposer pendant toute une journée sur le moteur. Vous pouvez ensuite rincer le moteur avec de l’eau. Un Karcher sera particulièrement efficace pour enlever correctement les restes de saleté. Attention toutefois à ne pas déverser les eaux écoulées n’importe où. Elles sont en effet très polluantes et ne doivent pas être laissées dans la nature.

Etape 3 : on passe à la peinture !

Pour que la peinture adhère au moteur, il est nécessaire de bien dégraisser celui-ci. Vous pouvez utiliser une bombe de nettoyant à freins par exemple. Passez ensuite un coup de chiffon sec et propre. Il permettra d’enlever d’éventuelles traces de poussière résiduelles. Pour la peinture, choisissez un produit professionnel. Il est recommandé d’effectuer l’application au pistolet pour un rendu optimal. En général, un mode d’emploi très bien détaillé est fourni avec les produits. Ainsi, vous ne pourrez pas vous tromper quant à l’utilisation de la peinture. En règle générale, les quantités de peinture contenues dans une bouteille permettent de peindre l’intégralité d’un moteur.

Une fois que la nouvelle peinture est en place, vous pouvez ensuite replacer directement le moteur sur votre véhicule. Lorsque vous démarrez votre moto, respectez bien le temps de chauffe préconisé afin de faire durcir la peinture. En effet, après au 1 à 2 jours de séchage à l’air libre, la cuisson progressive des peintures sera effectuée par la mise en route du moteur plusieurs fois au ralenti.

Pour cela, il faut la démarrer quelques minutes, laisser le moteur refroidir puis renouveler l’opération plusieurs fois afin de favoriser une bonne adhérence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *